Menu icoMenu232White icoCross32White

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Retour
Laurent FEGE
8 février 2020
Un carnet de vaccination invisible sous la peau

Un carnet de vaccination invisible sous la peau

Des ingénieurs du Massachusetts Institute ot Technology (MIT) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui pourraient un jour servir à confirmer qu'une personne a bien été vaccinée. Un concept destiné en priorité aux pays en développement.

Carnet de vaccination invisible

Un carnet de vaccination invisible sous la peau ? Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n'a pour l'instant été testé que sur des rats

K.J. MCHUGH ET AL., SCIENCE TRANSLATIONAL MEDICINE (2019)/AFP - K.J. MCHUGH

Des ingénieurs du MIT ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l'oeil nu mais visible par un smartphone, et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée. L'idée est d'inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes, et où les dossiers médicaux électroniques inexistants. Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n'a pour l'instant été testé que sur des rats mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates, espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années, dit à l'AFP la coautrice Ana Jaklenec, ingénieure biomédicale de MIT.

Injecter le vaccin contre la rougeole en même temps que ces petits points

Les ingénieurs ont passé beaucoup de temps à trouver des composants à la fois sûrs pour l'organisme, stables et capables de durer plusieurs années. La recette finale est composée de nanocristaux à base de cuivre, appelées des boîtes quantiques ("quantum dots" en anglais), de 3,7 nanomètres de diamètre, et encapsulés dans des microparticules de 16 micromètres (1 micromètre égale un millionième de mètre, et 1 nanomètre égale un milliardième). Le tout est injecté par un patch de microaiguilles de 1,5 millimètre de longueur.

Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les microaiguilles se dissolvent et laissent sous la peau les petits points, répartis par exemple en forme de cercle ou bien d'une croix. Ces petits points sont excités par une partie du spectre lumineux invisible pour nous, proche de l'infrarouge. Un smartphone modifié, pointé sur la peau, permet de faire apparaître, fluorescent sur l'écran, le cercle ou la croix. Les chercheurs voudraient qu'on puisse injecter le vaccin contre la rougeole en même temps que ces petits points. Un médecin pourrait des années plus tard pointer un smartphone pour vérifier si la personne a été vaccinée.

Les limites du concept

La technique est censée être plus durable que le marquage par feutre indélébile - les chercheurs ont simulé cinq années d'exposition au Soleil. Et elle requiert moins de technologie qu'un scan de l'iris ou que la maintenance de bases de données médicales. La limite du concept est que la technique ne sera utile pour identifier les enfants non-vaccinés que si elle devient l'outil exclusif. En outre, les gens accepteront-ils de multiples marquages sous la peau, pour chaque vaccin ? Et qu'adviendra-t-il des points quand le corps des enfants grandira ?

La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d'opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques, ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/un-carnet-de-vaccination-invisible-sous-la-peau_139973

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le lait maternel

Le lait maternel

Le lait maternel est spécialement adapté pour répondre aux besoins du bébé dès sa naissance. Il...

Laurent FEGE
2 juillet 2020
Eau du robinet "il faut être fou pour boire ça !!"

Eau du robinet "il faut être fou pour boire ça !!"

De nombreuses personnes se disent soucieux des polluants présents dans l’eau, et des risques...

Laurent FEGE
19 juin 2020
Soigner la terre, guerir l'être humain

Soigner la terre, guerir l'être humain

Claude Bourguignon (Ingénieur agronome et spécialiste en microbiologie du sol) et Lydia...

Laurent FEGE
17 mai 2020
Les lectines : Attention danger

Les lectines : Attention danger

Vous avez déjà ressenti des malaises après un repas comme des maux de ventre, un sentiment de...

Laurent FEGE
11 mai 2020
Message des Naturopathes de l'OMNES face au COVID.

Message des Naturopathes de l'OMNES face au COVID.

Pendant la période de confinement, les Naturopathes de l'OMNES ont délivré un message important...

Laurent FEGE
10 mai 2020
ALERTE: Prendre RDV avec un Naturopathe

ALERTE: Prendre RDV avec un Naturopathe

Nous vous alertons concernant un site qui a vu le jour depuis fin avril, et qui vous propose de...

Maïté DIHARCE
2 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus